Sommaire Carte Index Recherche Nouvelles Archives Liens A propos
[Barre Superieure]
[Barre Inferieure]
Ce document est disponible en: English  Castellano  Deutsch  Francais  Nederlands  Russian  Turkce  

convert to palmConvert to GutenPalm
or to PalmDoc

[Photo de l'auteur]
par Charles VIDAL

L´auteur:

Président d'un lug gastronomique a Paris. Il aime la philosophie GNU et Open Source, car c'est dans le même ordre d'idée que le partage de la connaissance. Il aimerait avoir du temps pour jouer du Saxophone.


Sommaire:

Applications : MagicPoint

logo de magic point

Résumé:

Cet article va décrire les fonctionnalités du logiciel MagicPoint. Ce dernier est l'un des rares logiciels libres permettant de realisér une présentation sous X-window. La présentation est décrite via un texte ayant une syntaxe simple mais offrant toutes les possibilités souhaitées.



 

Introduction

Les logiciels de présentation se sont popularisés depuis quelques années et font partie intégrante des logiciels dits bureautique. Pour faire une présentation sous un système dit libre, on utilisait plutôt la bonne vielle méthode du rétroprojecteur et des slides ( grace entre autres à Latex Slitex ).

Ceci dit avec la rétroprojection d'écran d'ordinateur, la présentation prend une autre dimension et met beaucoup plus en valeur les propos du locuteur. Magic Point est un logiciel de présentation fonctionnant sous tout environnement X11.

Il vient du monde BSD et a été developpé par des japonais. L'écriture d'une présentation Magic Point se fait via un langage dans un fichier texte dont nous verrons la syntaxe plus tard. Il est recommandé d'utiliser la bibliothèque FreeType bien que Apple détienne un brevet américain sur les polices true type.

Exemple d'images générées avec MagicPoint .  

Fonctionnalité.

L'affichage est plein écran et permet d'afficher du texte:
  1. avec plusieurs polices de taille et de couleurs différentes.
  2. avec une indentation spéciale.
  3. un alignement variable.
  4. un fond dégradé à volonté.
  5. sous la forme d'une liste ( avec des puces et numéros )
  6. des images ( avec alignement )
  7. les résultats de processus externes ( textes et graphiques ) et permet quelques effets spéciaux (déplacement du texte de gauche à droite).
Tout ceci sur un fond que l'on peut modifiér à souhait.
La sortie peut être sur un écran, sur des fichiers au format HTML, ou en postscript.  

La Syntaxe et des exemples

Le caractère % est un caractère spécial du langage. Il doit être en début de ligne et indique que le reste est une liste de commandes spécifiques à MagicPoint. S'il y a plusieurs commandes après le % elles doivent être séparées par une virgule. Lorsqu'un ligne ne comprend pas par le caractère %, elle est considéré comme le texte de la présentation.

%%
Signifie que le reste de la ligne est du commentaire

En général, un document MagicPoint commence par :
%include "default.mgp"
%page
La commande include inclut un fichier ( par exemple celui de préférence default.mgp). La commande page commence une nouvelle page le texte suivant sera le titre de la page. La ligne suivante affichera le titre du slide et saute une ligne vide après.

Commandes
%pagecommence une nouvelle page.
%size taille définit la taille de la police.
%fore "couleur" définit la couleur du tracé
%back "couleur" définit la couleur du fond.
%left justification à gauche.
%leftfill justification à gauche sur toute la ligne
%center centre
%right justification à droite.
%cont affiche une ligne de séparation
%pause Attente de la frappe d'une touche.
Regardons maintenant un petit exemple qui met en application les commandes que nous avons vues:

%include "default.mgp"
%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%
%page
%fore "red", size 6
%center
Magicpoint
On peut placer au centre
%left
A gauche
%right
A droite
On peut afficher du texte de la taille souhaitée et de la couleur désirée.
%CENTER
%SIZE 10,FORE "orange"
Orange de taille 10
%SIZE 7,FORE "gray"
Gris de taille 7
%SIZE 5,FORE "blue"
Bleu de taille 5
%SIZE 4,FORE "yellow"
Jaune de taille 4
%SIZE 3,FORE "green"
Vert de taille 3
%SIZE 2,FORE "red"
Rouge de taille 2
%SIZE 1,FORE "pink"
Rose de taille 1

Ce qui nous donne:

Si l'on appuie sur la touche Ctrl alors en bas s'affichera une barre contenant les numéros des pages disponibles, nous pouvons changer de page en cliquant sur le numéro désiré.
 

Indentation

Lorsque magicpoint trouve dans le texte de la présentation une tabulation, alors il affiche à sa manière le texte:
indentation de magicpoint
La manière d'indenter le texte doit être configurée grâce à la commande tab

exemple : %tab 1 size 5, vgap 40, prefix " ", icon box "green" 50

Voici les motifs disponibles:

 

Pour avoir quelque chose de joli dans le fond

Magicpoint permet d'avoir une palette de fonds différents. Et ceci grâce à la commande bgrad. bgrad génére un fond de couleur dégradée.
Voici deux exemples:
Exemple de dégradé Exemple de dégradé
Cette commande a un nombre important d'arguments:
  1. 0 de haut en bas
  2. 90 de la gauche vers la droite
  3. 180 de bas en haut
  4. 270 de la droite vers la gauche.

Vous pouvez aussi afficher une image de fond, grâce à la commande bimage. Syntaxe : %bimage "imagefile" [ ] Ou screensize s'exprime par LARGEURxHAUTEUR.
Exemple:

%page %nodefault %size 7, font "thick", fore "gold", bimage "bg-black-brilliant.jpg" 1024x768 %center, size 4 %size 7 Test avec une image de fond %cont, size 7 %right %size 4 Linux Focus.


 

Effets spéciaux:

Magicpoint permet aussi d'animer votre présentation avec quelques effets spéciaux. Ces effets se résument en fait à un texte ou image se déplaçant de droite à gauche ou de gauche à droite.

Execution d'un programme lors de votre présentation

Magic Point peut aussi afficher le résultat d'une commande shell comme par exemple la version de votre noyau linux. Pour cela vous devez utiliser la syntaxe suivante:

%filter "commande"
texte à passer à l'entrée standard de la commande
....
%endfilter
Donc pour afficher la version de votre noyau linux, vous devrez faire:
%filter "cat /proc/version"
%endfilter
Pour mieux comprendre la syntaxe avec le texte à passer à l'entrée standard de votre programme, essayez:
%filter "rev"
Ceci est un test
%endfilter
Ce qui vous donnera à l'affichage la chaîne : tset nu tse iceC

Mais magicpoint peut aussi afficher le resultat graphique d'un programme dans sa fenetre grace à la commande system : exemple
%system "xeyes -geometry %50x20+25+60"

Vous trouverez la syntaxe décrite plus exhaustivement dans le fichier SYNTAX fourni avec le logiciel magicpoint.

Arguments du programme mgp

-b color: Spécifie la couleur de fond .
-d: Demo mode - exécute la présentation.
-g geometry: définit la taille de la fenetre.
-h Affiche les différents arguments .
-n: Désactive la touche control pour la console.
-o: Utilise le gestionnaire de fenêtres sélectionné.
-p numpage: Commence à la page numpage
-q Pas d'alerte sonore lorsqu'une erreur est rencontrée .
-t timeslot: Utilise un timer pour la présentation .
-v: Affiche la version de magicpoint et s'arrête.
-w dir: Spécifie le répertoire de travail.
-x engine: Désactive les moteurs de rendu spécifiés.
-B: Ignore les images de fond.
-C: Utilise une palette personnelle.
-D : Génère les pages html de la présentation.
-F mode,effect,value: Utilise les caches.
-G: Aide en ligne activée.
-O: Pilotage par le gestionnaire de fenêtres.
-Q quality: Détermine la qualité de l'image de fond (0-100).
-R: Ne recharge pas automatiquement.
-S: Ne prend pas en compte les options partageant les processus.
-T timestampfile: Actualise le "timestampfile" lors des rafraîchissements de page.
-V: Devient verbeux.
-X gsdevice: Périphérique ghostscript à utiliser.

Utilisation des fichiers magicpoint

Si vous voulez mettre votre présentation sur internet, les auteurs de magic point ont eu la bonne idée d'insérer dans leur programme une option pour vous faciliter le travail. mgp -D le répertoire dans lequel se placent les fichiers html de la présentation . Il vous faudra installer xwintoppm qui se trouve dans le repertoire contrib de l'archive, dans votre PATH (il s'y trouvera si vous avez fait un make install normalement).

Le programme va alors s'exécuter et faire défiler tous les écrans, les générer en fichiers gif et créer la page html. De plus, quelques contributeurs ont fait des programmes de conversions des fichiers respectant la syntaxe de magic point vers d'autres formats comme le Postscript ce qui est trés pratique si vous n'avez pas à votre disposition un Barco mais seulement un rétroprojecteur grâce au programme mgp2ps; cependant j'ai eu quelques problèmes avec les accents. Exemple d'images générées avec MagicPoint en html. .

Dans le répertoire contrib vous pourrez trouver quelques programmes perl:
  1. mgp2html.pl
  2. mgp2latex.pl

Ressources:

Compilation:

Suivez les étapes suivantes pour compiler MagicPoint:
  1. ./configure -help
  2. ./configure
  3. xmkmf
  4. make Makefile
  5. make
  6. make install ( en étant root )
 

Discussion sur cet article

Chaque article possède sa page de discussion. Vous pouvez y soumettre un commentaire ou lire ceux d´autres lecteurs:
 page de discussion 

Site Web maintenu par l´équipe d´édition LinuxFocus
© Charles VIDAL, FDL
LinuxFocus.org

Cliquez ici pour signaler une erreur ou envoyer un commentaire Linuxfocus

2001-03-18, generated by lfparser version 2.8